L’oxycoupage est un procédé thermique qui utilise le principe de l’oxydation du métal coupé :

  • Il est nécessaire de provoquer une combustion en combinant de l’oxygène est un gaz comburant, propane ou acétylène par exemple ;
  • Il faut un outil, le chalumeau, pour établir cette combustion ;
  • Des accessoires, la buse de chauffe et la buse de coupe pour transférer cette combustion.

oxycoupage

La première phase consiste à chauffer la tôle à couper à une température proche de 1300°. Puis un jet d’oxygène est injecté au centre de la flamme de chauffe afin de provoquer l’oxydation de l’acier, de le faire fondre et de le chasser du trait de coupe appelé saignée de coupe. La tôle est alors coupée.

L’oxycoupage permet de couper l’acier carbone de 5 mm à plus de 100 mm. Il est généralement utilisé plusieurs chalumeaux sur une même installation ceci afin d’augmenter la productivité.

En oxycoupage, les vitesses de coupe sont réduites, l’échauffement de la matière est important. Il en découle des inconvénients, la déformation des pièces par exemple.

Pour ces raisons, le plasma est beaucoup plus avantageux, la vitesse est élevée ce qui assure une bonne productivité et la tôle est beaucoup moins chauffée réduisant les risques de déformation.